Quand vous êtes tendu et que vous vous sentez déconnecté, vous essayez probablement l’une ou l’autre des techniques suivantes :

- Vivre le moment présent 
- Méditer 
- Faire la liste des choses qui vont bien 
- Ne pas penser à ce qui vous préoccupe 

Ces approches amènent souvent le soulagement désiré. Mais peut-être avez-vous remarqué qu’il y a des moments où ça ne fonctionne simplement pas – ou difficilement. C’est comme si vos pensées étaient de petits animaux sauvages qui n’avaient aucunement l’intention d’être domestiqués. Toute relaxation semble impossible, car vous avez l’impression de porter une bombe à retardement qui pourrait exploser à tout moment.

Si c’est ce que vous vivez, voici une suggestion : commencez par votre corps.

Quand le mental se déchaîne, ça amène un stress physique, qui amène ensuite nos pensées à être encore plus chaotiques, ce qui fait augmenter notre tension encore davantage, ce qui rend notre mental encore plus actif… C’est un cercle vicieux. Souvent, on peut y mettre fin en calmant nos pensées. Mais parfois, le moment est tellement fort et on est tellement chargé d’énergie nerveuse que c’est beaucoup plus simple de passer par le corps en premier – de commencer par désamorcer la bombe, si vous voulez.

 

Commencer par le corps, par le physique, peut donc être la meilleure façon de se libérer. Et une fois que la tension est diffusée et qu’une certaine harmonie est installée, on a une nouvelle assise, une nouvelle traction, et on peut choisir dans quelle direction on oriente nos pensées.